Aliments gagnants en post partum

Vous venez d’accoucher et, dépassée par les événements, vous ne savez pas quoi manger ? Vous recherchez des conseils pour adopter une alimentation saine durant la période postnatale ? En effet, choisir les bons aliments va vous permettre de vivre plus sereinement cette période charnière. Je vous donne les aliments gagnants à privilégier durant votre post-partum – et ceux à éviter – avec des astuces pour les cuisiner facilement et en peu de temps.

Quels aliments privilégiés en post-partum ?

Mon premier post-partum était atypique. Ayant connu une grave déchirure du périnée, j’ai dû suivre un régime alimentaire très strict pour ne pas trop solliciter mon système digestif. Une fois remise, cela n’a pas été facile pour moi de toujours mijoter des bons petits plats, étant perdue entre les recommandations du médecin et ma propre expérience !

Si vous n’avez pas de restrictions alimentaires particulières, voici un tableau (non exhaustif) des aliments qui vous apporteront énergie et réconfort après la naissance de votre enfant :

  • Les légumes verts pour les fibres, les vitamines et les minéraux
  • Les lentilles pour leur apport en fer 
  • Les poissons gras (sardines, harengs, maquereaux) pour les oméga 3 et les protéines 
  • Les graines (amandes, noisettes entre autres) pour le zinc, le magnésium et les graisses végétales
  • Les fruits pour les fibres et les « bons sucres »

Privilégiez quoi qu’il en soit les plats chauds, plus faciles à digérer que les crudités ou les substances froides (laitages par exemple). En plus de ces recommandations, pensez à bien vous hydrater, surtout si vous allaitez.

Maintenant que vous connaissez les ingrédients, l’important est de bien vous organiser et savoir quoi préparer !

Comment cuisiner durant le post-partum ?

Des plats prêts à l’avance

En tant que jeune maman, les cadeaux de naissance que j’ai préférés (et que je recommande d’ailleurs à toutes mes amies futures mères) ce sont les plats préparés. J’ouvrais le congélateur et je n’avais plus qu’à réchauffer un bon plat réconfortant cuisiné, équilibré et consistant ! Les lasagnes, la paëlla et le gratin de morue de beau papa m’ont vraiment soutenue durant cette période où j’ai eu bien d’autres choses à gérer que la cuisine.

Donc, si ce n’est pas déjà fait, voici mon premier conseil pour votre post-partum : demandez à vos familles et amis de vous préparer des plats que vous aimez et que vous pouvez congeler.

Des produits frais

Quand vous aurez retrouvé un peu de temps et d’énergie, ou que votre partenaire ou un membre de votre entourage peut passer en cuisine, privilégiez les produits frais et de saison. Ces derniers sont en effet bien plus riches en vitamines et minéraux, essentiels à votre bonne santé et à celle de votre bébé.

Un mode de cuisson sain et rapide ? La vapeur ! Celle-ci vous permet de conserver un maximum de nutriments de vos aliments. Et plus votre nourriture est bien cuite, plus elle sera digeste et assimilable.

Mes idées de repas pour votre post-partum 

Si vous n’avez pas l’habitude de cuisiner ces ingrédients, voici quelques pistes pour vos prochains repas. Vous allez découvrir de nouvelles saveurs dont vous ne pourrez plus vous passer !

En entrée

Durant mon post-partum, j’ai redécouvert le plaisir de manger une entrée saine et équilibrée. Et j’ai conservé cette habitude depuis dans mon quotidien. Quelques betteraves cuites coupées en dés, agrémentées d’une huile végétale, d’une poignée de graines de votre choix (tournesols, courges, amandes ou noisettes), accompagnées d’un œuf dur, et le tour est joué ! D’ailleurs, n’hésitez pas à varier les huiles (lin, colza, tournesol, olive…) car elles vous offrent des apports complémentaires.

En plat principal

Réchauffez-vous et faites le plein de vitamines durant votre post-partum en dégustant une soupe, un bouillon ou un curry de légumes. Ce n’est pas bien compliqué à préparer et vous avez tout ce qu’il faut en un seul plat. Ma petite touche personnelle : je parsème du gomasio sur mes plats pour enrichir le goût (le sésame grillé, un régal) et limiter ma consommation de sel. Et je n’hésite pas à jouer avec les épices, merveilles de saveurs et de couleurs.

En dessert et collation

C’est le meilleur moment pour consommer des fruits. Aujourd’hui, je ne vais nulle part sans une pomme ou une banane, en cas de fringale inopinée. Et il y a toujours un pot de compote, souvent maison, dans le placard de la cuisine. Durant votre post-partum, c’est une bonne habitude à prendre, tant pour votre digestion que pour vous éviter des grignotages intempestifs. Car si vous avez choisi d’allaiter, croyez-moi, ça creuse !

Envie de quelque chose de plus consistant ? Les purées d’oléagineux, tartinés sur une tranche de pain complet, sont à la fois gourmandes et nutritives.

Et pour les becs sucrés : optez pour du chocolat noir à 70% minimum. Essayez quelques pépites de chocolat noir sur une compote, vous m’en direz des nouvelles ! Ce n’est parce que vous venez d’accoucher que vous ne pouvez pas vous accorder ce plaisir si vous y tenez.

Les aliments à proscrire lors de votre post-partum

Pour votre santé, il est important de limiter les aliments très gras, salés ou sucrés. Cela est d’autant plus vrai durant votre post-partum, car ils peuvent irriter votre système digestif ou vous fatiguer émotionnellement. Consommez donc avec parcimonie, ou éliminez complètement de votre alimentation, l’alcool, les boissons et les gâteaux sucrés, le thé et le café.

Limitez également les produits laitiers et les crudités pour faciliter votre transit. Et si c’est trop difficile pour vous de résister, accordez-vous par exemple une part raisonnable de fromage de temps à autres. Si vous êtes frustrée, vous risquez de développer des compulsions alimentaires dont il sera difficile de vous défaire… Je sais malheureusement de quoi je parle !

Manger avec plaisir, c’est important, pour votre santé et pour prendre soin de votre bébé. Vous faites de votre mieux, c’est certain ! Nous espérons que vous avez trouvé du soutien dans cet article.

Quels sont vos aliments gagnants en post-partum ?

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *